Home
Mentions légales
DE / FR / IT

Drug Checking

 

Bilan ecstasy 2017

En 2017, 112 pilules d’ecstasy ont été remises au Centre d’information sur les drogues (DIZ) pour analyse. 62 pilules d’ecstasy ont été analysées quant à elles dans les drug checking mobiles effectués en 2017 dans la ville de Zurich lors de différentes soirées festives. Ces résultats ne sont pas représentatifs de l’ensemble du marché des substances de la ville de Zurich.

Estimation du risque
Outre les effets secondaires types de la MDMA, il y a le risque de consommer des substances inattendues, des produits de coupe pharmacoactifs et des pilules fortement dosées. Des pilules d’ecstasy ayant le même logo et le même aspect peuvent cependant différer considérablement au niveau de leur composition. Plus des trois quarts (77.0 %) des pilules d’ecstasy analysées en 2017 contenaient plus de 120 mg de MDMA*HCl1. Depuis 2011, de plus en plus de pilules très fortement dosées (>120 mg de MDMA*HCl) sont analysées. Plus de 120 mg de MDMA*HCl peuvent représenter une trop grande quantité car des effets indésirables tels que crispement de la mâchoire ou contraction des yeux et des nerfs, pouvant aller jusqu’à des crampes peuvent se manifester de manière plus aigue.  Des doses élevées entraînent un risque d’augmentation de la température corporelle, une déshydratation du corps et mettent fortement sous pression le système cardio-vasculaire.2 Safer use de l’ecstasy/MDMA

Teneur en MDMA en 2017
En moyenne, les pilules d’ecstasy contenant de la MDMA (n=160) analysées au DIZ et dans les drug checking mobiles contenaient 159,2 mg de MDMA*HCl. La teneur allait de 44.5 mg à 285.3 mg de MDMA*HCI par pilule. Au total en 2017, une alerte a été émise pour 84.5 % des pilules analysées (+5.0 %). Une alerte a été émise pour 77 % (+5.3 %) des pilules d’ecstasy analysées en raison d’une teneur élevée en MDMA (>120 mg MDMA). Une alerte a été émise pour 13.8 % (+2.8%) des pilules d’ecstasy analysées en raison de substances pharmacoactives inattendues. Le graphique 1 montre l’évolution de la teneur en MDMA dans les pilules d’ecstasy depuis 2007. 

Substances inattendues dans les pilules d’ecstasy
En 2017, 13.8 % (+2.8 %) des pilules d’ecstasy analysées contenaient au moins une autre substance inattendue au lieu ou en plus de la MDMA. En plus de ces substances inattendues, les pilules d’ecstasy contenaient toujours des produits de coupe inactifs sur le plan pharmacologique (p.ex. lactose, sorbitol, etc.) et des matières pour fabriquer des comprimés (p.ex. amidon, etc.) qui n'ont pas d'effets psychiques et/ou physiques supplémentaires lors de la consommation.  

Le graphique 2 représente l’évolution de la proportion de substances pharmacoactives analysées dans les pilules entre 2007 et 2017. On peut constater que les produits de coupe et la proportion de MDMA dans les pilules ont considérablement changé au fil du temps. Depuis 2015, la proportion de pilules d’ecstasy contenant des produits de coupe pharmacoactifs a de nouveau légèrement augmenté. La proportion de pilules d’ecstasy contenant plus de 120 mg de MDMA*HCl a continué à augmenter en 2017.

 

1 La MDMA (3,4-méthylènedioxyméthamphétamine) n'est disponible que sous forme de sel (HCl).
2 Les recommandations posologiques sont les suivantes: max. 1.5 mg de MDMA*HCl par kilo de poids corporel pour les hommes (p. ex. 1.5X80 kg = max. 120 mg de MDMA) et max. 1.3 mg de MDMA*HCl par kilo de poids corporel pour les femmes (p.ex. 1.3X60 kg = max. 80 mg de MDMA).

Produits de coupe pharmacoactifs en 2017

Voici la liste des substances pharmacoactives les plus couramment décrites dans les pilules d’ecstasy, en plus ou à la place de la MDMA:

 

Graphique 1

Evolution de la teneur en MDMA des pilules d’ecstasy, 2007- 2017 (N= 1‘220)

Graphique 2

Composition des pilules d’ecstasy analysées, 2007 – 2017 (N=1‘437)