Home
Mentions légales
DE / FR / IT

Drug Checking

 

Bilan amphétamines 2017

En 2017, 317 échantillons censés contenir des amphétamines ont été remis pour analyse au Centre d’information sur les drogues (DIZ), ce sont 45 échantillons de moins qu’en 2016. Les résultats publiés ici ne sont pas représentatifs de l’ensemble du marché des substances de la ville de Zurich1.

Estimation du risque
En plus des effets secondaires connus et du potentiel de dépendance psychique des amphétamines, la teneur fortement variable en amphétamines, les impuretés de synthèse et les produits de coupe utilisés présentent des risques pour la santé. Les solvants (p.ex. la phénylacétone) mélangés aux amphétamines, «pâte collante», peuvent de plus être nocifs pour les muqueuses. Il s’agit de solvants très inflammables et souvent toxiques. Les conséquences de la consommation d’impuretés de synthèse (p.ex. DPIA) n’ont pas été étudiées; les risques sont par conséquents inconnus. La teneur variable et souvent élevée en amphétamines constitue un risque pour les consommateurs car il est impossible d’estimer à l'œil nu la pureté d’un échantillon; il y a donc des risques de surdosage. En cas de prise de doses élevées d’amphétamines, peuvent se manifester hallucinations, insuffisance circulatoire, ictus ou insuffisances rénale, hépatique et cardiaque. Safer Use des amphétamines

Teneur en amphétamine en 2017
Le graphique 1 représente les valeurs en amphétamine*HCl2 (teneur en principe actif) des échantillons analysés entre 2007 et 2017. En 2017, la teneur moyenne en amphétamine*HCI s’élevait à 51.0 %. On constate une augmentation de la teneur de 6.4 % par rapport à l’année précédente3. La teneur en amphétamines dans les échantillons analysés variait fortement et s’élevait entre 0.8 % et 95.2 % d'amphétamine*HCl.

 

1 En raison d'ajustements techniques, seuls les échantillons d'amphétamine provenant du DIZ sont présentés pour 2017. En 2016, aussi bien les données du DIZ que celles des drug checking mobiles ont été évalués.
2 L'amphétamine est généralement commercialisée sous forme de sulfate. En raison de la méthode d’analyse, la teneur en amphétamines est indiquée en acide chlorhydrique (HCI).
3 Les différences par rapport à l’année précédente sont indiquées entre parenthèses.

Produits de coupe pharmacoactifs et substances inattendues en 2017

L'amphétamine est habituellement un mélange du principe actif amphétamine, de produits de coupe sans effet et/ou de produits de coupe pharmacoactifs. En 2017, 70.0 % des échantillons d’amphétamines remis pour analyse étaient coupés avec au moins une substance pharmacoactive et/ou contenaient des impuretés de synthèse (-5.7 %). On suppose que les impuretés de synthèse résultent d’une fabrication incorrecte de l’amphétamine. Les impuretés de synthèse supposées toxiques augmentent les risques liés à la consommation et sont nocives pour la santé. Les doses auxquelles ces impuretés de synthèse sont nocives pour la santé sont généralement inconnues et représentent donc un risque difficile à estimer. Dans le cas des solvants, il ne peut être exclu qu’ils ne soient ajoutés à l'amphétamine que par la suite. La poudre se transforme ainsi en pâte, qui est probablement plus demandée par les consommateurs.

 

Graphique 1

Teneur en amphétamines en % entre 2007 et 2017 (N=2'070)

Graphique 2

Produits de coupe dans les échantillons d’amphétamine analysés, 2007-2017 (N=2‘070)

Le graphique 2 montre l’évolution de la proportion des échantillons d’amphétamines coupés avec au moins une substance pharmacoactive ainsi que la proportion de caféine, d’impuretés de synthèse et d’autres produits de coupe dans les échantillons d’amphétamines entre 2007 et 2017.

Graphique 3

Produits de coupe et substances inattendues le plus souvent analysés dans les amphétamines  (2017, n=222)

Ci-dessous se trouve une liste des produits de coupe pharmacoactifs les plus fréquemment analysés en 2017 avec leurs effets et leurs risques. Le graphique suivant en donne un aperçu: